Chamonix-Zermatt

La Haute-Route à skis de Chamonix à Zermatt, que je souhaitais réaliser depuis longtemps dans le cadre des Amis de la Nature de Thonon et du Chablais, a finalement pu s’effectuer dans de bonnes conditions, du 11 au 18 avril dernier. Le souvenir que j’en garde, avec le recul du temps, dépasse largement le cadre habituel qu’on peut attribuer à une petite partie de plaisir entre amis. Pourquoi ? Difficile à dire…
Une fois bien installé en compagnie de toute l’équipe dans le petit train rouge qui nous emmenait à Chamonix, au départ de Matigny, j’étais quelque peu préoccupé par ce qui nous attendait. Allons bon ! La Haute-Route, tout le petit monde qui fréquente régulièrement la montagne vous le dira: c’est bateau.
Oui, mais…On y a bien vu des tous bons s’y fourvoyer. Et le temps, lui, tiendra-t-il ? Pourrons-nous passer ?
Parcourir la Haute-Route, c’est se retourner souvent pour observer le Mont Blanc basculer toujours plus bas, plus loin vers l’horizon, mettre un nom sur des sommets prestigieux qui culminent très haut dans les premières lueurs du jour. Finalement, s’y sentir jour après jour en terrain connu, un peu chez soi, et trouver ses racines.
Mais attention ! Naître dans les Alpes ne fait pas forcément de vous un montagnard. Vos pieds, oui. Chaque pas imprime en vous un souvenir qui ravive votre soif d’aller toujours plus loin, plus haut dans le grand blanc.

 

 

 

 

 

 

 

haute-route035

 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.