4807m le Mont-Blanc

L’ascension à skis du Mont-Blanc est également un bel objectif pour tout amateur de grands espaces, d’efforts soutenus dans l’obscurité et le froid mordant de l’altitude. La montée encordée au refuge des Grands Mulets n’est pas sans dangers: avalanche dans la longue traversée sous l’Aiguille du Midi, crevasses à la jonction des glaciers des Bossons et Taconnaz.  La météo dicte sa loi. Un nuage lenticulaire qui peut paraître anodin depuis Chamonix, génère près du sommet des conditions hivernales, froid, brouillard, neige, vent, qui désorientent bon nombre de cordées.

La descente par le face nord comblera les skieurs les plus exigeants. Au retour dans la benne du téléphérique, les yeux de ceux qui ont eu la chance de surmonter tous les obstacles reflèteront tout l’émerveillement que l’altitude peut nous gratifier.

 

 

 

 

mont-blanc056

-Le

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.