3707m Tête Blanche 1

Passer une nuit au refuge des Bouquetins en Suisse valaisanne, au dessus de Zinal, fait partie des expériences incontournable qu’un skieur de randonnée se doit d’accrocher à sa liste de courses. On peut alors le quitter le lendemain pour effectuer le tour de Tête Blanche,  sommet connu pour être délicat à traverser en cas de mauvais temps. Plusieurs drames s’y sont d’ailleurs déroulés, notamment pendant la préparation, et la course elle-même de la célèbre Patrouille des Glaciers, qui a vu des concurrents(x3) se perdre et disparaître dans une crevasse en 1949, et d’autres (x2) contraints d’y bivouaquer et y perdre la vie en avril 2000. Le mauvais temps s’installant très rapidement à ces altitudes, et bien que l’usage du GPS se révèle un atout de taille, il faut toujours bien préparer ce genre de périple et anticiper tout incident.

Après avoir traversé un peu de brouillard au sommet, nous rejoignons pour le retour le nid d’aigle du refuge de Bertol, et prenons notre temps pour savourer la descente fantastique qui nous fait dégringoler sur Zinal. La boucle est alors bouclée.

 

 

 

teteblanche600H021

L’accès à Tête Blanche, au fond à droite sur la photo, peut se faire par le glacier de Tsa de Tsan, qui permet de rejoindre le col de Tête Blanche, tout à droite, et d’atteindre le sommet par les pentes faciles de son côté Est.