Traversée Caro Evettes Savoie

Avec en ligne de mire continue le sommet de l’Albaron, cette traversée, du refuge du Carro à celui des Evettes nous offre un parcours long et varié , et presque facile par beau temps, à condition de savoir lire une carte, tout de même. Pour l’Albaron, un brusque changement de temps peut vous plomber comme un débutant, tout surpris de se trouver en plein brouillard en quelques minutes seulement. Sur l’arête, les abeilles bourdonnent , donc, gare à la foudre. Encore une fois, la petite trace ténue qui s’affiche sur le GPS , nous assure un retour serein jusqu’à l’altitude à laquelle le brouillard , se déchirant, nous laisser entrevoir la vallée, et tout au fond, le refuge des Evettes. Quelques conseils: par grand froid, les piles au lithium sont les bienvenues. En ce qui concerne l’outil, pour ma part, et après avoir fait l’expérience de nombre de modèles et cartographies, applications, j’en suis revenu au plus simple, le moins cher, le plus lisible sur glaciers en forte luminosité, et, très important, celui qui dispose d’une grande autonomie et fiabilité. Très facile à manipuler, même avec des gants assez fins. A l’aide de toutes les applications disponibles, on peut maintenant facilement préparer sa trace sur l’ordinateur et la transférer sur la carte mémoire de l’appareil ( en format . gpx ) simplement par copier/coller, dans le répertoire ( dossier) GPX . Et pas un autre…

http://www.camptocamp.org/routes/48009/fr/col-du-grand-mean-traversee-carro-evettes

Cette traversée est longue le premier jour, il faut partir très tôt du refuge Caro, condition essentielle pour bénéficier d’une descente extraordinaire sur les Evettes. L’ itinéraire permet de rejoindre le refuge en franchissant 3 cols: le col des Pariotes, le col du Trièves et le col du Grand Méan. Le lendemain, nous sommes partis pour l’Alabaron par un temps maussade et incertain, sur une neige béton. Après avoir déchaussé, et bien amarré notre matériel dans la pente, nous sommes partis pour le sommet , mais comme en passant à côté de la croix, les abeilles commençaient à bourdonner méchamment, on a décidé d’arrêter les frais et de rentrer sur l’Ecot.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.